Il était une fois : Une idée folle

« Je crois que la question de la confiance est centrale à l’école – celle que l’on accorde aux enseignants, celle qu’ils se font à eux-mêmes et celle qu’ils reconnaissent aux enfants. Je crois qu’encourager les enseignants à se faire confiance et à oser est l’une des clefs de la transformation du système éducatif français. »

Merci Judith Grumbach…!

Si comme le dit la croyance populaire, Charlemagne a eu cette idée folle d’inventer l’école au IXème siècle ; en 2017, l’idée folle est de réinventer l’école !

Dans ce film-documentaire, Judith Grumbach nous emmène à la rencontre de 9 écoles et collèges français, publics et privés, où chaque enseignant a à cœur, de guider ses élèves vers une liberté, une responsabilité et une autonomie d’être et d’apprendre.

Une idée folle nous ouvre les portes de l’école et par la même élargit notre regard pour penser plus loin et plus grand.

Ces fenêtres ouvertes créent du mouvement, mettent la pensée en route et permettent aux enfants de devenir acteurs de leurs apprentissages mais aussi de la place qu’ils souhaitent prendre dans et parmi le monde.

L’idée pas si folle est donc de ne pas simplement former des élèves, mais aussi les citoyens de demain.

Quelle vaste tâche pour les enseignants !

En lisant Judith Grumbach, en écoutant les interventions après la projection du film, mais aussi à travers les retours qu’ont pu nous faire les enseignants dans la construction des Tisseurs d’Humanité, la majorité est convaincue de cette nécessité. Mais certains se trouvent démunis pour sa mise en œuvre, et ce pour des raisons très diverses : isolement, manque de confiance en soi, manque d’outils ou de temps….

Une idée folle révèle une chose fondamentale : si ses projets sont parfois initiés par une seule personne, ils sont rendus possibles grâce à la coopération de tous les acteurs de l’éducation (enseignants, élèves, parents).

Quand l’école grandit en humanité, notre responsabilité à tous est de soutenir cet éveil et de rendre possible ce supplément d’âme, celui qui crée du lien, emmené par le plaisir de construire un projet commun.

« Ce sont les enseignants qui font la transformation de l’école », Interview de Judith Grumbach dans les Cahiers Pédagogiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *